Figurine ASSASSIN'S CREED

Assassin’s Creed est à la fois un jeu d’action et d’aventure historique qui incorpore des éléments d’infiltration. Le début du projet date de 2004, le jeu vidéo, lui, arrive sur les marchés nord-américains et européens au dernier trimestre de l’année 2007, puis début 2008 en ce qui concerne le Japon.

Ce divertissement est développé par Ubisoft Montréal, avec alors pour directeur artistique Patrice Désilets et, comme productrice, Jade Raymond.

Il est uniquement disponible sur PlayStation 3 et Xbox 360, dans un premier temps, mais une version estampillée Director’s Cut le rend accessible sous Windows (PC) au premier trimestre 2008.

Dans les premiers volets, le scénario s’articule autour du personnage central, un jeune américain qui s’appelle Desmond Miles, et d’une machine, « l’Animus ». Elaborée par la société Abstergo, elle permet de transcrire la mémoire génétique d’un individu et, par là même, de le faire voyager dans d’autres contextes espace-temps liés à un aïeul. Notre protagoniste doit effectuer des missions à l’époque de la 3e croisade, afin que son ancêtre Altaïr La-Ahad recouvre les bonnes grâces de l’ordre des Assassins auquel il appartient.

Pour ce premier opus il y a fort à parier que l’idée de secte des Assassins soit inspirée du très bon roman historique « Alamut » de Vladimir Bartol, ou de l’ouvrage « Les Assassins » de l’historien Bernard Lewis.

L’intérêt de ce jeu est qu’il ne reste pas figé dans une époque. Dans les versions suivantes, nous nous retrouvons tout d’abord à Florence à l’époque de la Renaissance, avec Ezio Auditore Da Firenze, puis aux Etats-Unis pendant la guerre d’Indépendance avec Connor un assassin métisse amérindien et britannique.

Dans le jeu Assassin’s Creed il y aussi un facteur essentiel, Les Templiers, un ordre avec lequel notre confrérie des Assassins ne cesse d’être en conflit au fil des époques.

Le 4e volet du jeu, Assassin’s Creed Black Flag, se déroule au temps de l’apogée de la piraterie dans les Caraïbes, avec comme personnage Edward Kenway. Dans la 5e version Assassin’s Creed Unity c’est Arno Victor que nous retrouvons à l’époque de la Révolution française. Ensuite, 6e version, Assassin’s Creed syndicate, c’est Jacob et Evie Frye dans le Londres de l’époque victorienne qui affrontent l’oppression de l’ordre des Templiers. Dans la 7e version, Assassin’s Creed Origins, nous retournons aux sources de la confrérie des Assassins dans l’Egypte antique, avec le personnage de Bayek.

Et nous n’avons évoqué là que les principaux volets de ce jeu devenu un phénomène qui a dépassé l’univers du jeu vidéo et a annexé le monde des comics books, bandes dessinées, art book, etc. Un film, sorti en 2016, lui est même dédié et nous fait voyager dans l’Espagne du XVe siècle, avec les personnages de Callum Lynch partant sur les traces de son ancêtre Aguilar. Michael Fassbender, Jeremy Irons et Marion Cotillard tiennent les rôles vedettes de ce film américain signé Justin Kerzel. Ce long métrage est le premier produit par la société Ubisoft Motion Pictures. Le film aborde le thème avec ses grandes lignes, sans pour autant se référer de manière directe aux personnages rencontrés et aux époques abordées dans les différentes versions du jeu vidéo éponyme.

La prochaine version du jeu Assassin’s Creed Odyssey, dont la sortie est annoncée au dernier trimestre 2018 en France, se déroulera elle dans la Grèce antique, pendant la guerre du Péloponnèse.

Ce jeu n’a cessé d’évoluer pour notre plus grand plaisir et il est aujourd’hui accessible à partir des principales plateformes.

Le succès de la saga Assassin’s Creed n’est plus à démontrer, un mélange subtil de science-fiction, d’histoire et d’aventure, de technologie, de créativité et d’esthétisme. On traduit Assassin’s Creed par « Le credo de l’Assassin ».

54795373a5a97102dab28fdf580ca7fa[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[[
Translate »

Pin It on Pinterest