The Predator au cinéma le 17 octobreDéjà sorti sur grand écran aux Etats-Unis THE PREDATOR y a reçu un accueil mitigé. En France, c’est à partir du 17 octobre que le film, oscillant entre science-fiction, action et violence, sera à l’affiche. “Plus fort, plus intelligent, plus violent que jamais“, voilà la promesse. Et, au final, qu’en pensent ceux qui l’ont déjà vu ? Bon, visiblement ce n’est pas un fiasco total, mais le film de Shane Black, produit par la 20th Century Fox, ne déclenche pas non plus une folle frénésie. Jugez-en ces quelques commentaires glanés sur le web et les réseaux sociaux. “Si ce n’est pas la purge que l’on était en droit de craindre, The Predator n’est pas pour autant la surprise que l’on aurait aimée découvrir au cinéma. Sauvée par un enchaînement frénétique, mais limpide et cohérent de scènes d’actions toutes plus violentes et spectaculaires les unes que les autres, The Predator est coulé par un scénario risible“. Autre avis : “Point de vue réalisation il y a quelques plans sympas mais c’est globalement assez laid – une scène vers la fin du film m’a fait me demander si je n’étais pas en train de regarder un DTV. Les scènes d’action sont assez brouillonnes. Bon point en revanche : ça gicle, c’est certainement le film Predator le plus violent jamais sorti. ” A chacun de se faire sa petite idée, mais j’avoue que tout ce que je lis sur la Toile laisse dubitatif. Il y a juste une réelle unanimité sur le rythme, enlevé….et les pointes d’humour ici et là qui viennent détendre l’atmosphère.

Le 1er Predator avec Arnold Schwarzenegger, alias Dutch Schaeffer

Mieux vaut se concentrer sur l’histoire. The Predator n’est pas le premier du nom, mais le 4e. Et, le premier opus date de 1987 ! Personne n’a oublié, Arnold Schwarzenegger, tout en muscles, dans la peau du major Dutch Schaeffer. Il prend la tête d’un commando chargé de partir en pleine jungle, à la rescousse des survivants d’un accident d’hélico, notamment un membre du gouvernement. Sur place, les choses se révèlent plus compliquées que prévu. D’autant qu’une drôle de bestiole ou créature, invisible à l’œil humain, tue les membres du commando les uns après les autres. Il est vrai, détail qui a son importance, qu’un vaisseau extraterrestre s’est posé quelques temps plus tôt dans les parages…Ceci explique peut-être cela ?

The Predator : version 2018

Plus de trente ans plus tard, où en est-on ? Les créatures extra-terrestres sont toujours aussi peu avenantes. La force et l’intelligence de ces prédateurs de l’espace semblent s’être encore renforcées. Mais, ils laissent la terre et ses habitants tranquilles. Hélas cela ne va pas durer. Sinon il n’y aurait pas de film d’ailleurs. Un petit garçon commet une maladresse qui va favoriser leur retour sur notre bonne vieille planète. Et c’est le début de la fin pour la race humaine. Mais une équipe peu banale, composée, entre autres, de l’ancien marine Quinn McKenna et de la prof de sciences Casey Bracket, va les affronter et essayer de sauver le monde.

Et si vous souhaitez découvrir les figurines issues de l’univers Predator, cliquez sur le logo ci-dessous.

1699266f3520a07d3195a0fefd42a9e2RRRRRRR
Translate »

Pin It on Pinterest

Share This

Notice: Trying to get property of non-object in /home/kingdomfht/www/wp-content/themes/RoyalCommerce/functions.php on line 62

Notice: Trying to get property of non-object in /home/kingdomfht/www/wp-content/themes/RoyalCommerce/functions.php on line 62